Campus Paris-Saclay

La ville campus s'étendant de St Aubain à Palaiseau (version juin 2013) - Cliquer pour agrandir

-

Projet EPPS au 21 novembre 2012 - Cliquer pour agrandir

Au coeur du projet Paris-Saclay, le sud du plateau de Saclay accueillera le développement d’un projet scientifique et technologique d’une ampleur inédite en France et en Europe, l’opération Campus, financée par des investissements exceptionnels de l’Etat.

Les principes d’aménagement sur le Sud du plateau sont en cours de définition avec les collectivités, il s’inscrit dans le cadre des objectifs suivants :

- La création d’un campus unique : il s’agit de créer plusieurs quartiers mixtes et compacts, autour de l’Ecole polytechnique, de Corbeville, du Moulon et du CEA, en lien avec les sites de l’Université Paris Sud et du CNRS dans la vallée, mais également avec les campus d’HEC et de l’INRA à Jouy-en-Josas.
La proposition s’appuie sur une ouverture et une densification des domaines existants et une extension urbaine limitée. L’enjeu sera également de transformer le rapport à l’espace public et de passer d’un système majoritairement routier à des espaces publics maillés, confortables et accueillants pour les piétons et les mobilités douces.
Ces quartiers seront étroitement articulés entre eux notamment autour d’une chaine des espaces publics et des parcs qui structure le campus.

- De nouvelles connexions entre les quartiers et avec les villes existantes : en s’appuyant sur les différents projets de transports en commun, pensés de manière multimodale, avec l’accent mis sur la qualité et la diversité des services offerts (métro Grand Paris, transport en commun en site propre Massy- Saint Quentin, ligne de transport structurante nord-sud Le Ulis-Courtaboeuf – Jouy – Vélizy, liens avec les gares du RER B par navettes ou autres systèmes hectométriques) et le développement des modes doux (vélos, marche) et autres mobilités innovantes (véhicules électriques, auto partage, etc.), il s’agit d’offrir des liaisons fluides entre les quartiers et avec leur environnement.

- Un principe de mixité : la réussite de la proximité organisée dépend de la capacité du campus à créer une intensité urbaine propice à la rencontre et à l’échange. Il ne s’agit en aucun cas de créer un ghetto scientifique mais bien de créer des quartiers vivants en lien étroit avec la ville existante. Ainsi, ces quartiers regrouperont à la fois des espaces universitaires, des bureaux, des logements (pour les familles comme pour les étudiants) et des équipements. Cette mixité fonctionnelle est une garantie pour l’animation du campus, quel que soit le jour de l’année, et constitue ainsi un atout pour l’attractivité du site comme des établissements et des entreprises qui y sont implantés.

Juin 2012

Projet de Contrat de Développement Territorial

Les objectifs de construction de logements :

Objectif de 18 000 logements sur 15 ans à l’échelle du CDT soit 1 200 logements par an. Répartis entre 11 000 logements étudiants (dont 8 000 sur le plateau) et 7 000 logements familiaux, principalement dans les opérations programmées : les quartiers de l’École Polytechnique, Corbeville, Moulon, Orme, CEA.

La singularité de ce secteur est de développer un nouveau modèle d’urbanité trouvant un équilibre entre les logements étudiants, de chercheurs et les logements familiaux.

Autres objectifs chiffrés :

• Développer 650 000 m² shon d’activités économiques dans les opérations programmés pour 20 000 emplois

• création de 600 000 m² shon d’équipement d’enseignement supérieur et recherche dans les opérations programmées

• création de 65 000 m² shon de commerces, services et hôtels dans les opérations programmées

• création de 45 000 m² shon d’équipements publics

• population/effectifs campus Sud du plateau : de 30 000 étudiants/chercheurs aujourd’hui à 70 000 à terme.

Les principaux projets d’aménagement, d’infrastructure, de développement économique et culturel

Développement économique – Innovation - Recherche

• Création du Campus Paris-Saclay. L’université Paris-Saclay (rassemblant l’université d’Orsay et plusieurs grandes écoles) est programmée pour 2014, elle devrait pouvoir ainsi figurer dans les dix premières universités de rang mondial des classements internationaux. À l’horizon 2025, le Sud du Plateau devrait accueillir plus de 20 000 enseignants-chercheurs et 40 000 étudiants.

Source : Université Paris-Sud | Mission Campus - Cliquer pour agrandir

• Inscription de l’ensemble des sites du grand territoire dans une dynamique de cluster, développement d’une politique d’attractivité internationale.

• Connecter et fédérer les communautés scientifiques et économiques, attirer les nouvelles entreprises dans leurs fonctions RD et des start-up.

Aménagement – Équipements – Services

• Création de plusieurs quartiers mixtes et compacts permettant le projet Campus Paris-Saclay : quartiers Camille Claudel, Polytechnique, Corbeville, Moulon/Orme et CEA. Densification des domaines existants et extension urbaine intégrée à l’environnement. Objectif de cohérence d’ensemble et de programmation globale qui sera définie avec la CAPS. Volonté de constituer un campus unique articulant les divers quartiers ente eux par une trame verte paysagère structurante et des espaces publics articulés par les transports en commun.

• Pérenniser l’activité agricole par la délimitation d’une zone de protection naturelle, agricole et forestière de 3 898 ha dont 2 317 ha de terres agricoles au sein de l’OIN.

• Développer la desserte du territoire en très haut débit en fibre optique d’ici 2016 sur l’ensemble de la CAPS.

• Développer des équipements structurants dans la gestion de l’eau et station d’épuration.

• Ouverture des équipements sportifs et culturels du campus aux habitants.

• Construction d’équipements de proximité dans les nouveaux quartiers à destination des différents publics dont étudiants et chercheurs, accroissement de la capacité d’accueil des équipements existants, développement de l’offre d’équipements structurants (learning center, centre nautique, lycée inernational, etc.)

• Mutualiser les équipements scientifiques, d’enseignement, de restauration, faire rayonner le potentiel intellectuel et scientifique du plateau vers la société par des espaces de convivialité, des lieux de co-working, etc.

Source : IAU idf  www.iau-idf.fr

Les grandes écoles qui doivent venir sur le plateau

Quartier de l’École Polytechnique, Palaiseau (265 ha). Densifier le site de l’École Polytechnique en intégrant des projets en cours et de nouveaux établissements avec l’ENSTA (sept 2012), l’ENSEA (2015), Agro Paris-Tech-INRA (2017), l’Institut Télécom (2017) et l’École des Mines (2018). Mise en relation avec les quartiers environnants et en projet (quartier Camille Claudel, 22 ha, 2 000 logements) afin de réaliser une véritable continuité urbaine.

Corbeville, Orsay (63 ha). Projet, à l’étude, d’extension urbaine entre les quartiers Polytechnique et du Moulon.

Quartier du Moulon, Gif-sur-Yvette et Orsay (300 ha). Densification du site autour de l’université Paris 11 et Supélec : arrivée de l’École Centrale Paris (2016), du Centre de physique, pharmacie, biologie etc. (2017), de l’ENS Cachan (2018) et de nouvelles composantes de Paris 11 au sein d’un quartier multifonctionnel (accueil de logements notamment pour les étudiants, entreprises, commerces et services).

EPPS, avancement du projet au 13 février 2012 - Cliquer pour agrandir

Les commentaires sont fermés.